Raku

Mai 2009, l’Atelier organise sur demande des adhérants une journée Raku, où chacun d’entre nous peut exprimer autrement sa passion pour la terre. Le grès chamotté est la terre majoritairement utilisée. Nous apportons un panier repas à partager le midi, la convivialité étant de mise ce jour-là. Cette manifestation est renouvelée, trois fois par an, au gré des demandes.

Nous installons le matériel, dans la petite courette attenant à l’atelier, les récipients en métal pour étouffer les pièces sorties du four, seaux d’eau prêts à accueillir les pièces enfumées.
Chacun émaille ses pièces, la réserve dédiée à l’enfumage est peinte avec de la cire, ainsi l’émail ne tient pas.

Les cuissons se succèdent et sont de plus en plus rapides , chacun prend les gants de pompiers et sa pince, récupère sa pièce et la gère pour atteindre le but recherché, la laisser quelques minutes à l’air favorise les craquelures, l’étouffer au maximum favorise la cuisson par réduction, pour les émaux à base de cuivre, peuvent produire de magnifiques couleurs vertes, rouges dorés.

C’ est très souvent une bonne surprise, si le résultat pour le Raku n’est pas parfait,cela donne des pièces originales, la maîtrise de l’émaillage n’est pas obligatoire.

Lampe Bouddha , cadeau 18 ans Sandra

Lampe Bouddha , cadeau 18 ans Sandra

RAKU DU 22 JUIN 2013

Cette journée tant attendue, arrive enfin, le vent aussi est au rendez vous, promesse de belles craquelures.

Après une épique installation, une chasse aux trésor improvisée et quelques acrobaties pour retrouver les ustensiles, la première cuisson est sur le départ.

Sympa cette fois l’organisation est top ! on décide au nombre de pièces d’enfourner une pièce au moins pour chaque participant, avec gros et petites pour l’équilibrage et la gestion de sortie des pièces vers les quatre bacs en ferraille à dispo., et aussi de cuire le raku nu séparément, perso je préfère, l’émail du raku nu a tendance à s’envoler un peu n’importe où, pour parfois se coller à d’autres pièces émaillées classiquement.

Les cuissons s’enchaînent et le résultat est encore une fois au rendez-vous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

la jeune fille sort sans bobo ! Je suis super contente… Même s il est futile d’appliquer une engobe noire pour les réserves, je maximise mes chances d’avoir ces parties noires, à défaut d’enfumage. l’enfumage n’est pas toujours réussi et une pièce raku avec ses réserves restées blanches est pour moi une pièce ratée, je n’ai jamais réussi à ré enfumer une pièce après coup.
je triche un peu !

et le gros ratage de la journée :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vais je réessayer ? les boites carrées c’est pas trop mon truc, alors là, déjà dans le four, la pièce commençait à se décoller, bon pas grave, je recollerai, j’avais deux morceaux dans les bacs à sciure…. elle a finit en kit cinq morceaux quand ce fût l’heure du bain !! j’en connais qui ont bien rit..

La prochaine fois, j’écoute mes consœurs, j’apporte un soin particulier au collage des plaques, avec de l’engobe vinaigre, solidifie avec des barres de renfort !!
n’empêche qu’au final la colle super glu a bien servie.

et pour finir, cette journée ne serait pas bien remplie sans, deux nouvelles grenouilles…

grenouilles grès blanc et engobe de st amand raku juin 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s